Actualité locale Par Simon Deschamps |

Suivant l'adoption de la loi 40, la CSHBO se veut rassurante

Logo-CSHBO-BON
Temps de lecture
2 min

Réagissant à l’adoption de la loi 40 qui
abolit les commissions scolaires pour les remplacer en centre de service, la Commission
scolaire des Hauts-Bois-de-l ’Outaouais a voulu se faire rassurante.

Dans un communiqué de presse envoyé aux médias
mardi matin, la CSHBO a fait savoir qu’elle demeurait une commission scolaire et
qu’elle poursuivra sa mission jusqu’à la transition vers le centre de service
pour la rentrée scolaire 2020-2021. Pour l’instant, la direction générale de l’organisation
en assume le bon fonctionnement.

Par ailleurs, la CSHBO a tenu à rappeler que
malgré les changements à la gouvernance, elle se fait un devoir d’offrir des
services éducatifs de qualité tout en contribuant à la réussite des élèves. Les
services aux élèves seront maintenus, et ce en tenant compte du plan
d’engagement à la réussite.

LA CSHBO c’est un réseau de 29 pavillons
répartis à travers la MRC Vallée-de-la-Gatineau et le Pontiac en plus de
compter 700 employés.

Rappelons que le gouvernement dirigé par la Coalition avenir Québec a adopté sous bâillon dans la nuit de vendredi à samedi la loi modifiant principalement la gouvernance scolaire, ce qui fait vivement réagir.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser