Actualité locale Par Natacha Desjardins |

Le dossier du coffre-fort à Bois-Franc fait encore jaser

Municipalité-de-Bois-Franc-300x144
Temps de lecture
2 min

Comme bien des gens le savent, depuis que la Caisse Populaire Desjardins de la Haute-Gatineau a fermé sa succursale à Bois-Franc, le coffre-fort sécurisé ne sert plus à grand-chose.

Depuis plusieurs mois, le conseil municipal de l’endroit tente de trouver une entente pour se départir du coffre-fort. Cependant, le dossier est complexe.

Les élus de Bois-Franc ont proposé un protocole d’entente à la Caisse Populaire pour payer les travaux nécessaires au retrait du coffre-fort. En voici plus d’explications par la mairesse de Bois-Franc, Julie Jolivette :

Plus précisément, selon les propos de la mairesse de Bois-Franc, Julie Jolivette, le dossier est toujours en processus de discussion, mais la réponse de la Caisse dans une proposition d’entente n’était pas celle souhaitée par le conseil, comme l’indique Julie Jolivette :

Mentionnons que les coûts pour sortir le coffre-fort des anciens locaux de la Caisse populaire Desjardins de la Haute-Gatineau, à Bois-Franc, s’élèveraient à environ 50mille dollars :

Nous avons rejoint la directrice générale de la Caisse populaire Desjardins de la Haute-Gatineau, Christiane Carle, qui n’a pas voulu commenter publiquement le dossier, parce qu’aucune entente n’est conclue et que l’institut financier avait remis un document de travail à la municipalité et non l’offre finale.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser