Actualité locale Par Alex Meunier |

La MRCVG se fait couper de nouvelles sommes par Québec, mais celles-ci sont rétablies

MRC-Vallée-de-la-Gatineau-300x116
Temps de lecture
2 min

C’est moins d’une semaine avant l’adoption officielle du budget de la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau, que le préfet, Michel Merleau, et la directrice générale, Lynn Kearney, apprenaient que la majorité des redevances provenant de l’exploitation des ressources naturelles étaient coupées.

Sur l’ensemble du territoire de l’Outaouais, les redevances étaient en chute libre de plus de 500 000 $. Pour la Vallée-de-la-Gatineau, on parlait d’un manque à gagner de 112 000 $.

Le préfet val-gatinois, Michel Merleau, déplore le fait que la MRC a été mise au courant à la dernière minute. Il indique aussi que le budget des redevances pour l’exploitation des ressources naturelles n’avait pas été présenté sous forme ventilée par région et par MRC :

En raison de cette fonte de redevances, des MRC ont décidé de ne pas adopter leur budget à la date prescrite par la loi, soit le 25 novembre dernier. C’est notamment le cas d’Antoine-Labelle, qui a vu une compression de 82 % de ses redevances par rapport à l’an dernier. C’est pourquoi les élus de l’endroit ont décidé d’ajourner au 9 décembre la séance d’adoption du budget.

Jointe à Québec par le service des nouvelles de CHGA FM, la préfète Lyz Beaulieu avait de bonnes nouvelles à communiquer, faisant suite à une rencontre avec le ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau :

Donc, à la lumière de ces nouvelles informations, on peut indiquer que le budget de la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau ne sera pas affecté par la compression des redevances en matière de ressources naturelles.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser