Actualité locale Par Félix-Antoine Parent |

Cri du cœur de Jeunesse Sans Frontières : le député Bussière rencontrera l’organisme

Dépression anxiété santé mentale
Temps de lecture
2 min

Le député de Gatineau, Robert Bussière, dit avoir bien entendu le cri du cœur lancé par  Jeunesse Sans Frontières de Gracefield, la semaine dernière, et a répondu positivement à l’invitation lancée par l’organisme.

Une rencontre est prévue le 14 décembre prochain afin de discuter des solutions qui peuvent être apportées tant par Québec que par les intervenants du milieu afin d’améliorer la situation des jeunes. En plus d’assurer son entière collaboration, le député Bussière souhaite que le Centre intégré de Santé et de Services sociaux de l’Outaouais s’implique dans ce dossier. Voici ses propos :

Dans une lettre publiée la semaine dernière, Jeunesse Sans Frontières faisait état de la détresse grandissante des jeunes de la région constatée par ses intervenants. L’organisme demande l’aide du gouvernement afin d’être en mesure d’offrir plus de 60 heures d’intervention de plus par semaine.

La solution que recherche l’organisme pourrait se trouver dans le financement annoncé dans les dernières semaines par le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant. Le député, Robert Bussière, précise l’information :

Selon les chiffres que possède Jeunesse Sans Frontière, près d’un jeune par semaine résidant dans le secteur de Gracefield et des environs se retrouve à l’hôpital après une tentative de suicide, conséquence directe de l’isolement provoqué par les mesures sanitaires mises en place au Québec depuis le début de la pandémie en mars 2020.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser