Actualité locale Par Louis-André Jalbert |

Zone d’alerte rouge : réactions partagées dans la Vallée-de-la-Gatineau

serveur
Temps de lecture
2 min

Les réactions sont partagées en référence à l’annonce du Centre intégré de santé et de services sociaux poussant la Vallée-de-la-Gatineau en zone d’alerte maximale.

Le service des nouvelles de CHGA a recueilli les diverses réactions en réponse à cette annonce, qui sera effective dans moins de 24 heures.

Francine Fortin est divisée face au verdict. La mairesse de Maniwaki considère ce changement comme étant injuste pour la majorité des Val-Gatinois, qui doivent payer pour l’indifférence de certains :

Ayant vécu une situation identique par le passé, Bill Marris, propriétaire du Rialdo, croit être en mesure de surmonter ce deuxième confinement. Toutefois, ce dernier ne peut s’empêcher d’avoir une pensée pour ses employés :

De son côté, Émilie Lortie, propriétaire de Zone Concept Santé, s’explique mal cette insistance de fermer les salles d’entraînements. Selon elle, les mesures sanitaires mises en place dans son entreprise sont amplement suffisantes, elle qui a dût investir plusieurs milliers de dollars pour satisfaire les demandes du gouvernement :

Rappelons que la MRC transigera au palier d’alerte maximale, dès jeudi, à la première heure. La Vallée-de-la-Gatineau fait maintenant état de 155 cas de coronavirus depuis le début de la pandémie, soit 84 actifs.

Parmi les 93 réseaux locaux de services à travers la province, la Vallée-de-la-Gatineau figure désormais au 3e rang en ce qui a trait au cas de COVID-19 actifs par tranche de 100 000 habitants. Seuls les RLS de Coaticook et de Sainte-Léonard — Saint-Michel recense un taux plus élevé à ce chapitre.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser