Actualité locale Par Jordan Maheu |

Une saison des sucres à oublier pour les propriétaires de cabanes à sucre

forest-of-maple-sap-buckets-on-trees-P6R36Z4-1024x683
Temps de lecture
2 min

Plusieurs propriétaires de cabanes à sucre ont vu leur saison être ruinée en mars dernier des suites de la pandémie de la COVID-19. Le confinement du printemps a forcé au minimum la fermeture de leur salle à manger, et au pire, la fermeture complète de leurs activités.

Plus d’une quarantaine de propriétaires de cabanes à sucre et de salles de réception ont demandé la semaine dernière une subvention à Québec pour les aider à surmonter la crise. Ils affirmaient « lancer un appel au secours » et « être au bout du rouleau ».

Des programmes de prêts étaient à la disposition des propriétaires, mais c’est une subvention qui serait maintenant nécessaire à la survie de plusieurs cabanes à sucre de la province. Les prêts auraient atteint leurs limites pour ces entreprises qui ne réalisent presque plus de ventes, selon la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI).

Le déconfinement est arrivé trop tard pour les cabanes à sucre alors que leur saison d’ouverture est au printemps sur une période de 2 mois et demi. La réouverture des salles à manger a été annoncée à la mi-juin.

Dans la Vallée-de-la-Gatineau, comme plusieurs autres cabanes à sucre du Québec, le Domaine du Cerf à Blue Sea avait été forcé de fermer sans préavis au début de sa saison forte. Une aide financière du gouvernement sous forme de subvention serait appréciée, selon la copropriétaire, Nicole Tremblay.

Le service d’informations de la Radio CHGA FM a tenté de recueillir les commentaires de différents propriétaires de cabanes à sucre de la région pour connaître l’impact local, mais sans succès.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser