Actualité locale Par Marc Beaudoin |

Une probation de deux ans avec sursis pour des gestes de nature sexuelle

justice
Temps de lecture
1 min

Kwinton Squirrel Ratt a reçu sa sentence la semaine dernière pour les trois chefs d’accusation de nature sexuelle dont il a été reconnu coupable le 25 juin 2020.

Le jeune homme dans la vingtaine de Lac-Rapide devra purger une probation de 2 ans, dont un an avec suivi et un an sans surveillance, avec un sursis de 20 mois.

En décembre dernier, l’accusé s’était vu imposer par le tribunal une thérapie au Centre de guérison Waseskun à Saint-Alphonse-Rodriguez. Il s’agit d’un organisme Autochtone ayant pour mission de faciliter la guérison et de favoriser la réinsertion sociale. Celle-ci devait être complétée avant la prochaine comparution au palais de justice de Maniwaki.

Rappelons que le jeune homme avait été reconnu coupable de possession de matériel de pornographie juvénile entre le 1er mai 2019 et le 16 septembre 2019 et d’avoir touché les parties du corps de sa victime à des fins sexuelles, qui était alors âgée de 14 ans au moment des actes commis entre le 1er avril 2019 et le 31 mars 2020. Cependant, l’accusé avait été acquitté des accusations d’agression sexuelle.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser