Actualité locale Par Simon Deschamps |

Une pétition pour appuyer les revendications des employés de la Sépaq

grève-SFPQ-02-1024x768
Temps de lecture
2 min

Le Syndicat de la fonction publique et
parapublique du Québec ( SFPQ) a lancé au cours des derniers jours une pétition
pour faire valoir les revendications des employés de la Société des
établissements de plein air du Québec (Sépaq). Le document peut être signé sur
le site web de l’Assemblée nationale du Québec.

Les travailleurs de la Sépaq sont sans convention collective depuis le 31 décembre 2018. Selon le Syndicat, les négociations avec le gouvernement piétinent. Les salaires sont au cœur du conflit. Les syndiqués ont rejeté en septembre une entente de principe. Ils demandent au gouvernement et à la Sépaq d’injecter des fonds dans le respect des conditions de vie des travailleurs. Voici les propos de Michel Girard, le président régional Laurentides-Lanaudière-Outaouais pour le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec.



Le Syndicat indique que la pétition a pour but
de démontrer que la population du Québec tient à ses espaces naturels et
qu’elle appuie le personnel qui les préserve, tout en interpellant le ministre
de la Faune des Forêts et des Parcs Pierre Dufour.

À ce jour, 1425 personnes ont signé la pétition
sur le site de l’Assemblée nationale.

Une rencontre entre la partie patronale et le
Syndicat a eu lieu le 12 février dernier. Les deux parties devraient se revoir
au mois de mars.

Or, selon le président régional Laurentides-Lanaudière-Outaouais pour le SFPQ, d’autres moyens de pression pourraient être déclenchés ce printemps si les négociations continuent d’achopper.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser