Actualité locale Par Jordan Maheu |

Un été sans campagne de financement et avec une équipe réduite pour la CIEC « à la rescousse »

Formation2020-1
Temps de lecture
2 min

Conséquence de la COVID-19, l’organisation de la saison estivale 2020 de la Coop d’initiation à l’entrepreneuriat collectif (CIEC) a été plus complexe que les années précédentes. La campagne de financement annuelle soulignant l’ouverture officielle de la saison estivale a été annulée et le nombre de jeunes entrepreneurs impliqués a été revu à la baisse.

Le financement de la CIEC « à la rescousse » proviendra uniquement cet été des différents contrats de tonte de pelouse, de mise en place de bois de chauffage, de lavage d’auto et d’entretien paysager. Exceptionnellement, seulement des services extérieurs seront offerts par les jeunes âgés entre 13 et 17 ans.

Autre changement dû à la pandémie, la coordonnatrice, Jérémie Patry, est à la charge de quatre jeunes comparativement à 14 l’an dernier où elle était accompagnée d’une deuxième coordonnatrice.  On l’écoute :

La CIEC « à la rescousse » permet aux jeunes entrepreneurs de développer diverses compétences et d’acquérir de l’expérience de travail tout au long de l’été. L’initiative encadrée par le Carrefour jeunesse emploi Vallée-de-la-Gatineau consiste à offrir des services à la communauté à des prix modiques.

Au travail depuis le 8 juin, les jeunes de la Coop continueront d’offrir leurs services les jours de semaine jusqu’au 31 juillet.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser