Actualité locale Par Talie-Ann Roy |

Suicide Détour : la clientèle aux prises avec des idées suicidaires 4 fois plus nombreuse que l’an dernier

Femme depression santé mentale
Temps de lecture
2 min

Comme le constatent de nombreux organismes qui œuvrent en prévention du suicide ailleurs en province, le nombre de demandes d’aide a également augmenté dans la dernière année dans la Vallée-de-la-Gatineau.

Les données compilées par Suicide Détour démontrent que l’organisme basé à Maniwaki a répondu à 70 demandes d’aide en 2021-2022, ce qui représente une hausse de 52 % par rapport à l’année précédente. Durant la même période, les demandes provenant de personnes ayant des idées suicidaires sont passées de 3 à 13, soit une augmentation de 333 %. En 2020-2021, moins d’une demande sur 10 concernait des idées suicidaires alors que ce ratio est maintenant de près de 1 sur 5. Aryane Saumure, coordonnatrice chez Suicide Détour, n’est pas surprise de ce constat. Comme elle l’explique, la pandémie a eu des effets dévastateurs chez plusieurs personnes et ces conséquences perdureront encore pour quelques années :

L’organisme qui œuvre en prévention du suicide compte poursuivre sa mission afin de bien accompagner les gens qui en ressentent le besoin. Suicide Détour mise également beaucoup d’espoir sur la maison d’hébergement dédiée aux personnes qui sont à risque suicidaire :

Entre 2020-2021 et 2021-2022, le pourcentage de demande d’aide provenant de personnes endeuillées est demeuré inchangé à 13 %.

Notons que la tendance observée depuis le début de l’année laisse présager que la hausse des demandes d’aide se poursuive en 2022-2023.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser