Service des pinces de désincarcération : des municipalités s’inquiètent du niveau de couverture incendie en cas d’accident de la route

Après l’Association des chefs pompiers de la Vallée-de-la-Gatineau et la municipalité de Messines, c’est au tour du Regroupement en sécurité incendie dans le nord de la région, qui inclut de Montcerf-Lytton, de Grand-Remous, d’Aumond et de Sainte-Thérèse-de-la-Gatineau, de demander des changements afin d’améliorer le service de pinces de désincarcération dans la région.

Selon une résolution adoptée par la municipalité de Montcerf-Lytton, les membres du regroupement sont en désaccord avec la zone d’intervention définie, elle qui prévoit que les pompiers de Kazabazua offrent le service dans le sud de la MRC et que ceux de Grand-Remous couvrent le nord de la région. Les membres du regroupement se questionnent à savoir si la sécurité de leurs citoyens est compromise advenant une intervention de la brigade de Grand-Remous à l’extrémité de leur zone de couverture. Voici les propos du maire de Montcerf-Lytton, Alain Fortin :

Rappelons que les membres du conseil municipal de Messines travaillent à mettre sur pied un comité spécial afin de se pencher sur la possibilité de mettre des ressources municipales en commun dans le but d’améliorer le service de désincarcération au cœur de la région. D’ailleurs, une première rencontre en compagnie d’élus de Bouchette, de Blue Sea, de Maniwaki, de Déléage d’Egan-Sud et de Sainte-Thérèse-de-la-Gatineau est prévue en début de semaine prochaine.

Vous avez été témoin de quelque chose? Vous avez une nouvelle à partager avec le service de l’information de la Radio CHGA? Faites-le en cliquant ici ou en téléphonant au 819-449-9730.

Lire également

Le don de la Fondation Lucie et André Chagnon accueilli favorablement par les commissaires de la CSHBO

Logo : Fondation Lucie et André Chagnon (Groupe CNW/Fondation Lucie et André Chagnon) En juillet …

MRCVG