Actualité locale Par Louis-André Jalbert |

Réserve faunique La Vérendrye : la demande d’un moratoire par les communautés demeure

moose-in-the-trees-PKRRTZJ-1024x684
Temps de lecture
2 min

Le comité algonquin sur l’orignal a offert les plus récents développements concernant les négociations entourant la gestion du cheptel d’orignaux dans la réserve faunique La Vérendrye.

Par l’entremise d’un communiqué de presse, on confirme que les négociateurs algonquins siégeant sur ce comité ont soumis à Québec une proposition sur la question de la protection de l’orignal dans la réserve faunique, ainsi qu’à l’intérieur des territoires avoisinants.

Selon le comité algonquin sur l’orignal, la proposition comporte des objectifs à court, moyen et long terme. D’ailleurs, on mentionne vouloir négocier avec le gouvernement du Québec, mais assure qu’aucune proposition pouvant affecter les droits des communautés sur leur territoire ne sera acceptée. Écoutons Lucien Wabanonik, négociateur pour le comité algonquin :

Lucien Wabanonik a confirmé que la demande d’un moratoire sur la chasse sportive à l’orignal, d’une durée de 5 ans, est encore une requête soutenue par les négociateurs. Cette demande concerne également les territoires avoisinants la réserve faunique La Vérendrye.

Le comité algonquin sur l’orignal est en attente d’une réponse concernant leur contre-proposition.

Rappelons qu’au terme d’une rencontre le 16 novembre dernier, les deux partis avaient convenu de reporter à mars 2021 le tirage au sort pour la chasse réalisée par la Sépaq dans la réserve faunique La Vérendrye. Ce tirage pourrait être repoussé à nouveau.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser