Reconnaissance des Métis à travers le pays

200 000 personnes s’autodéclarent autochtones au Canada et aux États-Unis selon le chercheur Darryl Leroux qui a récemment lancé un livre sur le sujet. Au total, il a répertorié 33 organisations québécoises qu’il qualifie de « faux autochtones ».

Du nombre, on retrouve l’Alliance autochtone du Québec et la Communauté Métis Autochtone de Maniwaki.

Soulignons que les Métis ont obtenu divers gains devant la Cour suprême depuis les 15 dernières années. L’arrêt Powley (2003) a défini les critères juridiques de base qu’un individu doit remplir en vue d’être considéré comme un Métis.

Le jugement Daniels (2016) a offert aux Métis une « pleine reconnaissance » en tant qu’ « Indien » au sens de la loi. Le Chef de la Communauté Métis Autochtone de Maniwaki, Serge Paul, se base sur ces jugements pour la reconnaissance de ses membres :

Rappelons que la Communauté Métis Autochtone de Maniwaki est présentement à la préparation de la cause Royal Séguin qui sera entendue en novembre 2020 au palais de justice de Mont-Laurier.

Le service d’information de la radio CHGA a interpellé sans succès à deux reprises le chef par intérim de l’Alliance autochtone du Québec, Gérard Coulombe, pour ainsi connaître leur point de vue dans ce dossier.

Vous avez été témoin de quelque chose? Vous avez une nouvelle à partager avec le service de l’information de la Radio CHGA? Faites-le en cliquant ici ou en téléphonant au 819-449-9730.

Lire également

Ajout de gestionnaires à l’hôpital de Maniwaki

Dans les dernières années, de nombreuses personnes ont critiqué les changements qu’a entrainés l’entrée en …

MRCVG