Actualité locale Par Marc Beaudoin |

Proposition de l’UQO de former des enseignants en deux ans

uqo-1024x670
Temps de lecture
2 min

Afin de contrer la pénurie d’enseignants, l’Université du Québec en Outaouais (UQO) proposera une formation accélérée en éducation auprès du Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. Il s’agirait d’un programme de maîtrise de 60 crédits qui mènerait au brevet d’enseignement. Les étudiants complèteraient la formation en 2 ans au lieu de 4 ans, comme c’est le cas en ce moment.

Les besoins en enseignement pour la région de l’Outaouais sont importants. Depuis les dernières années, des centaines d’enseignants non légalement qualifiés ont obtenu des contrats dans les écoles de la province.

Cette réalité est présente au Centre de services scolaire des Hauts-Bois-de-l’Outaouais (CSSHBO). Le nombre d’enseignants non légalement qualifiés peut être assez élevé selon les écoles et le niveau d’enseignement. On écoute le directeur du CSSHBO, Denis Rossignol, à ce sujet :

Le CSSHBO cherche toujours à combler au-delà d’une trentaine de postes.

Denis Rossignol considère la proposition de l’UQO très intéressante, mais précise qu’en région une autre problématique est présente :

Pour combler cette lacune, le CSSHBO travaille sur un protocole d’entente avec l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), qui offrirait la possibilité de qualifier les futurs enseignants au niveau du Baccalauréat.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser