Actualité locale Par Félix-Antoine Parent |

Prolongement de la Prestation canadienne de la relance économique

Argent
Temps de lecture
2 min

Vendredi dernier, le gouvernement canadien a annoncé le prolongement des différents programmes de soutien mis en place pour soutenir les entreprises et les particuliers dans le contexte de la pandémie de la COVID-19. Ceux-ci demeureront en vigueur au moins jusqu’au 23 octobre prochain.

Le président de la Chambre de commerce de Maniwaki et Vallée-de-la-Gatineau, Mike McConnery, est d’avis que l’aide apportée aux entreprises particulièrement touchées par les mesures sanitaires était nécessaire. En revanche, il estime que le prolongement de la PCRE est complètement ridicule dans le contexte de la pénurie de main-d’œuvre. Le voici qui précise sa pensée :

Le directeur du château Logue et du Bistro du Château 1887, Marco Éthier, est bien placé pour constater les effets du manque de main-d’œuvre. L’entreprise qu’il dirige tente de combler près d’une vingtaine de postes vacants, un défi draconien par les temps qui courent. Selon lui, le gouvernement de Justin Trudeau tente ni plus ni moins de s’acheter des votes en prévision des élections fédérales qui pourraient être déclenchées dans les semaines à venir :

La décision du gouvernement fédéral de prolonger ces programmes de soutien survient quelques jours après que la Chambre de Commerce de Maniwaki et Vallée-de-la-Gatineau (CCMVG) ait mis en place un comité chargé de mieux comprendre le phénomène du manque de travailleurs sur le marché. D’ailleurs, une résolution a été adoptée par les membres du conseil d’administration pour demander l’arrêt de la Prestation canadienne de la relance économique. Celle-ci a été acheminée au bureau du député de Pontiac, William Amos.

Le député de Pontiac a préféré ne pas commenter publiquement ce dossier pour l’instant, préférant attendre de s’être entretenu avec les représentants de la Chambre de commerce de Maniwaki et Vallée-de-la-Gatineau.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser