Actualité locale Par Simon Deschamps |

Projet de loi 40 : Au tour de commerçants de faire connaître leurs inquiétudes au député Bussière

maternelle-ecole-1024x723
Temps de lecture
2 min

Le projet de loi du gouvernement du Québec qui
prévoit la fin des commissions scolaires pour les transformer en centres de
service suscite des inquiétudes chez une poignée de commerçants de la
Vallée-de-la-Gatineau.

Quatre d’entre eux ont cosigné une lettre, datée du 11 décembre, qui a été envoyée au député de Gatineau, Robert Bussière.  Il s’agit de Francesca Gargantini, Paul Fournier, Anick Beauseigle et Mire Morin.

Les commerçants interpellés par CHGA-FM n’ont
pas voulu se prononcer sur leur démarche indiquant ne pas être suffisamment au
fait du dossier.

Toutefois, dans la lettre,  ces derniers mentionnent craindre les
répercussions que la fin des commissions scolaires pourrait avoir sur
l’économie locale.

La présidente de la Commission scolaire des
Hauts-Bois de l’Outaouais, Diane Nault, a accepté de se faire la porte-parole
du groupe de commerçants.



Au début décembre, des parents inquiets interpellaient également le député Bussière pour faire reculer le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, sur sa réforme du mode de gouvernance scolaire.

Dans les deux cas, la présidente de la
Commission scolaire des Hauts-Bois de l’Outaouais, Diane Nault, a offert une
aide rédactionnelle afin de faire pression sur les membres du gouvernement.

Malgré cette aide provenant de la commission
scolaire, Mme Nault, est d’avis que la lettre envoyée au député provincial a
encore une valeur de persuasion auprès du député.



Invité à réagir, le député de Gatineau, Robert Bussière, a indiqué dans un courriel que le ministre de l’Éducation déposé hier un amendement qui modifierait le projet de loi 40. Il a également tenu à rappeler aux gens que la crainte des fermetures d’école n’est pas fondée. Concernant les pertes d’emploi soulevées, il a souligné que de nombreux professionnels en éducation ont été engagés au cours de la dernière année et que le souhait du gouvernement est de continuer dans cette voie. Il rappelle que le gouvernement dirigé par la CAQ a à cœur les régions. 

Autres actualités qui pourraient vous intéresser