Actualité locale Par Simon Deschamps |

Ouverture des parcs : Gracefield et Maniwaki n’ont toujours pas tranché

swing-1188131_1920-1024x683
Temps de lecture
2 min

Le gouvernement du Québec a autorisé la fin de semaine dernière la réouverture des modules de jeux dans les parcs et des piscines publiques tout en respectant les mesures sanitaires en vigueur au Québec.

Depuis l’annonce, plusieurs municipalités au Québec ont procédé à la réouverture de leurs infrastructures de jeux dans les parcs. La Ville de Gatineau procède graduellement depuis hier à cette opération.

Dans la Vallée-de-la-Gatineau, la Ville de Maniwaki est présentement à se pencher sur la question. La mairesse Francine Fortin indique que l’administration municipale est en réflexion à savoir si c’est réalisable de dédier des employés exclusivement à la désinfection des infrastructures. Elle mentionne que la Ville n’a pas encore reçu le guide gouvernemental pour préparer l’ouverture des parcs.

Du côté de Gracefield, la situation est encore en évaluation. Le conseil municipal prendra une décision au cours de l’assemblée ordinaire du mois de juin prévue lundi, a fait savoir le maire Réal Rochon.

Concernant les piscines municipales, comme les parcs, Maniwaki attend de connaître les mesures à mettre en place avant de prendre une décision par rapport à la piscine publique située derrière la Cité étudiante de la Haute-Gatineau.

Gracefield avait pris la décision de ne pas ouvrir la piscine municipale pour l’été, mais elle était prête à revenir sur sa décision advenant que Québec les en autorise. Le sujet devrait donc revenir sur la table du conseil au cours des prochains jours ou des prochaines semaines.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser