Actualité locale Par Félix-Antoine Parent |

Moyens de pression des intervenantes en petite enfance : aucune garderie touchée dans la Vallée-de-la-Gatineau

kelly-sikkema-JRVxgAkzIsM-unsplash-1024x678
Temps de lecture
2 min

Dès
aujourd’hui les garderies en milieu familial syndiquées à la Fédération des
intervenantes en petite enfance du Québec ouvriront leurs portes 15 minutes
plus tard les vendredis, et ce, jusqu’au 20 mars prochain.

À terme, les
garderies touchées par ces mesures offriront leurs services deux heures plus
tard qu’à l’heure normale les vendredis. Cependant, la présidente de l’Alliance
des intervenantes en milieu familial de l’Outaouais, Manon Chénier, confirme
qu’aucune garderie n’est affectée par ces moyens de pression dans la
Vallée-de-la-Gatineau.

Pour sa part, l’Association des éducatrices et éducateurs en milieu familial du Québec (AEMFQ), qui compte des membres dans la région, n’appuiera pas ses collègues affiliées à la FIPEQ. Selon la directrice générale de l’AEMFQ, Nathalie D’Amours, son organisation se prépare plutôt à tenir une campagne d’information positive afin de bien expliquer à la population le travail de ses membres. Cette démarche pourrait être mise de l’avant vers la mi-février.

Il est donc dire que les parents de la région n’ont pas à craindre les répercussions des moyens de pression exercés par les intervenantes affiliées à la FIPEQ qui touchent 160 000 familles à travers la province.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser