Actualité locale Par Louis-André Jalbert |

Mobilisation SOPFEU : le comité d’urgence sort un lapin de son chapeau avec l’article de loi 182

SOPFEU
Temps de lecture
2 min

Le comité d’urgence SOPFEU s’est réuni hier avant-midi, à la suite de la mobilisation, aux bureaux administratifs de la MRC Vallée-de-la-Gatineau pour y tenir une conférence de presse.

S’adressant tour à tour au président du conseil d’administration de la SOPFEU, Pierre Cormier, et au ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Pierre Dufour, les intervenants se sont exprimés sur la restructuration annoncée de la Société de protection des forêts contre le feu.

Un des moments forts des allocutions fut lorsque Chantal Lamarche, préfète de la MRC Vallée-de-la-Gatineau, a mis sur la table l’article de loi 182 sur l’aménagement durable du territoire forestier. Selon cette dernière, cet article de loi permettrait de modifier le plan d’organisation voté par la SOPFEU. On l’écoute :

Renaud Gagné, président québécois d’Unifor, croit que le ministre Dufour serait bien au fait de l’article de loi. Selon lui, Pierre Dufour tente d’éviter une situation compromettante :

La préfète de la MRC Vallée-de-la-Gatineau n’a pas été aussi tendre que son collègue à l’endroit du ministre du MFFP concernant cette situation :

Mentionnons que Francine Fortin, mairesse de Maniwaki, Robert Bussière, député de Gatineau, et Agathe St-Amour, présidente de la chambre de commerce de Maniwaki et Vallée-de-la-Gatineau, ont pris la parole lors de cet événement d’envergure.

Le comité d’urgence SOPFEU demande l’arrêt de la procédure de restructuration en cours ainsi que la réintégration du directeur général à la base de Maniwaki le temps qu’une analyse complète du dossier et qu’une consultation du milieu soit réalisée. De plus, ils demandent l’ajout d’un représentant de l’Outaouais et des Laurentides au sein du conseil d’administration de la SOPFEU.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser