Actualité locale Par Simon Deschamps |

Mobilisation des Algonquins de Lac Barrière en soutien au Wet’suwet’en

50085457_2401707006570197_7373734045730996224_n
Temps de lecture
2 min

Les Algonquins de Lac Barrière se sont mobilisés mardi matin le long de la route 117  à l’entrée de leur communauté en solidarité avec les revendications des Wet’suwet’en de la Colombie-Britannique.

Ces derniers
contestent le projet de construction du gazoduc Coastal GasLink, sur leur
territoire.

Les Autochtones
de Lac Barrière distribuent des dépliants aux automobilistes pour faire valoir
que ce qui arrive en Colombie-Britannique sur des terres autochtones non cédées
pourrait arriver au Québec, sur leur propre territoire, notamment avec le
projet de gazoduc de GNL Québec.

Voici les propos du chef de la communauté algonquine de Lac Barrière, Casey Ratt qui commente sur l’importance de tenir une mobilisation de la sorte.



Casey Ratt affirme que ces actions visaient à démontrer l’importance pour sa communauté de protéger sa souveraineté territoriale et ses ressources naturelles. Du même coup, il déplorait les processus de consultation des gouvernements qu’il qualifie de sans valeur et par conséquence cela créé des relations difficiles avec ceux-ci.   

Par leurs
actions, les Algonquins de Lac Barrière dénoncent l’intervention de la
Gendarmerie royale du Canada, sur un territoire autochtone non cédé et l’usage
de la force par les policiers pour procéder des arrestations de leurs confrères
et consœurs autochtones.

M. Ratt fait
savoir que les membres de sa communauté passeront une bonne partie de la
journée sur la route 117 en solidarité avec les Wet’suwet’en.

Par ailleurs, dans un discours prononcé ce matin à la Chambre des Communes, le premier ministre Justin Trudeau en a appelé au dialogue pour dénouer la crise. Rappelons que des communautés autochtones à travers le pays bloquent la circulation ferroviaire depuis une dizaine de jours, en appui aux revendications des Wet’suet’en.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser