Actualité locale Par Marc Beaudoin |

L’ouverture des services de soins et de beauté soulève des inquiétudes

beautiful-hairdresser-doing-hairstyle-to-her-clien-P5ZTG5C-1024x683
Temps de lecture
2 min

La réouverture graduelle des magasins et service entraine des questionnements chez les professionnels des soins de santé et de beauté. Les services devraient ouvrir à nouveau à la fin mai avec des mesures.

Mylène Lacaille, propriétaire du salon de coiffure Chez Figaro, dit s’être procuré un masque, une visière et du désinfectant pour les mains et être en attente des autres consignes. Elle précise que ce sera difficile de respecter la mesure de distanciation sociale puisque le salon est trop petit en superficie et est inquiète à savoir si elle pourra ouvrir à la date prévue.

Pour le salon de coiffure Le Ciseau, les questionnements sont les mêmes. Heidy Sergerie, propriétaire, précise que le salon va s’équiper du matériel nécessaire et dit que pour respecter la distanciation, elle ne pourra pas nécessairement permettre à tout son personnel de revenir au travail puisque les chaises ne sont pas assez distancées. Olivier Francis Clément, coiffeur au salon Le Ciseau, mentionne la complexité de la situation :

Gabrielle St-Jacques, propriétaire et massothérapeute au Centre de médecine douce, dit garder espoir de pouvoir ouvrir le 31 mai. Son code de déontologie oblige le lavage des mains avant et après chaque massage. Elle précise que les rendez-vous seront distancés de 30 minutes, pour permettre de désinfecter les lieux entre chaque client.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser