Actualité locale Par Simon Deschamps |

Loi sur la laïcité : la préfète Lamarche appuie la sortie de Mathieu Lacombe contre la Ville d’Ottawa

71494491_630749474120167_6787088001823408128_n
Temps de lecture
2 min

Dans un micromessage publié sur Twitter, le
ministre responsable de l’Outaouais Mathieu Lacombe a fustigé la Ville d’Ottawa
en invitant les membres du conseil de ville à «se mêler de leurs affaires ».

Plus tôt cette semaine, le conseil municipal ottavien a résolu à l’unanimité de s’opposer à la loi sur la laïcité de l’État adopté par le gouvernement du Québec au printemps dernier.

La préfète de la MRC Vallée-de-la-Gatineau n’a
pas hésité à appuyer les propos du député de Papineau. Préférant habituellement
ne pas commenter les déclarations des députés ou des ministres, Chantal
Lamarche est sortie de sa réserve, elle qui estime que la Ville d’Ottawa
n’avait pas à intervenir dans le débat. Voici sa réaction.



Lors de l’étude sur ce projet de loi, Mme Lamarche
avait déposé un mémoire en faveur de la loi sur la laïcité de l’État, elle avait
aussi représenté la Fédération québécoise des municipalités en commission
parlementaire à l’Assemblée nationale. La FQM n’anticipe aucune difficulté dans
l’application du projet de loi sur la laïcité.


Dans son gazouillis, M. Lacombe appelle les
conseillers municipaux d’Ottawa à faire preuve de retenue et à s’occuper de leurs
propres dossiers, citant en exemple les ratés entourant le train léger.

Ottawa n’est pas la seule Ville canadienne à s’être opposé à la loi sur la laïcité de l’État du gouvernement québécois. Les conseils municipaux de Brampton, Mississauga, Calgary, Victoria ont également publiquement désapprouver cette loi, en adoptant une motion à cet effet.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser