Actualité locale Par Jordan Maheu |

L’industrie forestière absente du plan de relance économique du gouvernement dénoncent les préfets de l’Outaouais

Conférence-des-préfets-de-lOutaouais
Temps de lecture
2 min

La Conférence des préfets de l’Outaouais et le regroupement Collectif Bois dénoncent le fait que l’industrie forestière n’ait pas été incluse dans le plan de relance économique du Québec annoncé le 3 juin.

Les deux organisations demandent au gouvernement d’ajuster son soutien financier pour aider les entreprises forestières à trouver des preneurs pour les bois de pâte feuillus, améliorer la compétitivité des approvisionnements en bois et apporter une amélioration structurelle au régime en vigueur.

L’industrie forestière vivait déjà son lot de problèmes avant la COVID-19. La fermeture de l’usine Fortress de Thurso affectait déjà la structure de la chaîne d’approvisionnement des usines de première transformation en Outaouais. On écoute le directeur du Collectif Bois, Charles Blais :

La préfète de la MRC Vallée-de-la-Gatineau, Chantal Lamarche, dénonce le manque de leadership au sein du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs. Selon elle, les hauts fonctionnaires sont « bornés » et ce sont eux « les vrais boss », ce qui nuit à l’industrie forestière au Québec. Voici les commentaires qu’elle a tenus au micro de Gaétan Bussières lors de l’émission Studio 158 en direct, le 10 juin dernier :

La Conférence des préfets de l’Outaouais et Collectif Bois demandent aussi au gouvernement d’accélérer la réalisation des actions prioritaires inscrites au rapport de la Cellule d’intervention Outaouais-Laurentides. À ce sujet, le ministre Pierre Dufour dit vouloir rapidement donner suite aux propositions.

D’ailleurs, une rencontre est prévue la semaine prochaine entre le ministre Dufour et les décideurs et entrepreneurs du secteur.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser