Actualité locale Par Simon Deschamps |

Les villégiateurs ont un choix à faire relativement au contrôle des déplacements en Outaouais et avec Ottawa

Pont-Macdonald-Cartier-1024x768
Temps de lecture
2 min

Depuis midi, des points de contrôle policier sont en place en Outaouais et dans les régions limitrophes pour surveiller les allers et venues interrégionales des automobilistes pour s’assurer que les déplacements soient réellement essentiels.

La limitation des déplacements dans la région était réclamée depuis la semaine dernière.

Les villégiateurs devront donc décider s’ils demeurent dans leur résidence secondaire ou s’ils retournent à la maison, alors qu’ils ne pourront plus se déplace librement entre les différents territoires. La préfète de la MRC Vallée-de-la-Gatineau et présidente de la Conférence des préfets de l’Outaouais, Chantal Lamarche, recommande à ceux qui sont déjà dans les chalets d’y rester.

Il est donc dire que ceux qui se rendaient en ville le jour pour travailler ne pourront retourner dans leur résidence secondaire à la fin de la journée. Cette pratique devrait logiquement cesser avec la mise en place de ces nouvelles mesures autorisées par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec. On écoute Chantal Lamarche.



Le sergent Marc Tessier de la Sûreté du Québec indique que les villégiateurs peuvent quitter leur chalet pour retourner dans leur résidence principale, mais s’ils pensent revenir au chalet, il se pourrait fort bien qu’ils soient incapables de poursuivre leur route si le déplacement n’est pas essentiel.

Les points de contrôle policier seront installés de façon aléatoire.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser