Actualité locale Par Simon Deschamps |

Les radios communautaires plus importantes que jamais en temps de pandémie

studio-radio-1024x768
Temps de lecture
2 min

Depuis le début de la crise de la COVID-19, 225 employés des 36 stations de radio communautaires du Québec ont été mis à pied temporairement. Selon l’Association des radiodiffuseurs communautaires du Québec (L’ARCQ), malgré ces circonstances, ces stations n’ont jamais été aussi présentes pour leur communauté pour informer les gens sur les impacts de la crise pour leur région.

L’ARCQ  vient de lancer une campagne radiophonique
pour démontrer l’importance de ses radios et du travail de ses journalistes sur
le terrain en temps de crise. Elle a également mis sur pied un portail web
colligeant les articles produits sur l’enjeu de la COVID-19 qui sont également
entendus en onde. À ce jour, plus de 500 articles ont été écrits.

Martin
Bougie, directeur général de l’ARCQ dit remarquer une hausse d’auditoire d’entre
5 et 15 % depuis le déclenchement de la pandémie au Québec. Il dit que les radios
de son organisation ont leur importance dans l’écosystème médiatique.



Ici à CHGA,
depuis le début de la crise, les auditeurs sont de plus en plus nombreux à être
à l’écoute et à interagir avec la station. Le directeur de la programmation et
animateur depuis 35 ans, Gaétan Bussières souligne que le travail de son
service d’information ainsi que le contenu présenté en ondes par les animateurs
sont appréciés plus que jamais.



L’ARCQ  réclame un soutien gouvernemental afin de maintenir ce service essentiel de l’information tel que l’a reconnu le premier ministre Legault lors de sa conférence de presse du 23 mars.

L’intégrale de l’entrevue avec le directeur général de l’Association des radiodiffuseurs communautaires du Québec, Martin Bougie, sera présentée demain matin à Studio 158 en direct.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser