Actualité locale Par Marc Beaudoin |

Les propriétaires de résidences privées craignent un exode des préposés aux bénéficiaires au système public

nurse-helping-senior-woman-to-stand-PP9YTNE-1024x683
Temps de lecture
2 min

Les résidences pour personnes aînées de l’Outaouais, membres de l’Association des ressources intermédiaires d’hébergement au Québec (ARIHQ), ont fait parvenir une lettre au député de Gatineau, Robert Bussière, hier matin.

Cette lettre se veut une réponse à la décision du gouvernement Legault de déployer une formation express de trois mois destinés aux futurs préposés aux bénéficiaires. Ceux qui veulent faire carrière dans le secteur de la santé en CHSLD auront droit à une formation payée et un taux horaire de 26$, ce qui est de loin supérieur à la rémunération actuelle des préposés en établissement privé. Cette décision est qualifiée de vol d’employés par l’Association. 

Le président du Regroupement québécois des résidences pour aînés, Yves Desjardins, dit craindre que l’annonce du gouvernement provoque un exode des préposés aux bénéficiaires vers le réseau public. Nathalie Bélisle, directrice à la résidence du Pavillon de la Paix à Messines, craint que cette situation ne contraigne son établissement à devoir transférer des résidents vers l’hôpital.

Cette dernière spécifie aussi que les préposés aux bénéficiaires auront une meilleure rémunération que les infirmières auxiliaires, ce qui pourrait amener celles-ci à choisir le métier de préposée.

Depuis hier, le gouvernement comptabilise plus de 50 000 inscriptions à ce nouveau programme, alors que son objectif initial était de 10 000.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser