Actualité locale Par Natacha Desjardins |

Les présidents des commissions scolaires de l’Outaouais rappellent l’importance de leurs instances dans le milieu

LOGO_CSHBO
Temps de lecture
1 min

Le projet d’abolition des élections scolaires et des conseils des commissaires annoncés par le ministre de l’Éducation, François Blais, interpelle les présidentes et présidents des quatre commissions scolaires francophones de l’Outaouais.

Ces derniers préfèrent maintenir le cap sur l’issue positive de toute réflexion, voire des consultations à venir, qui pourraient orienter le renouvellement de la gouvernance en éducation primaire et secondaire.

En voici d’ailleurs plus d’explications avec les commentaires de la présidente de la Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l’Outaouais, Diane Nault :

Les quatre administrateurs des commissions scolaires de l’Outaouais se disent préoccupés du fait que le remaniement de structures anticipé présentement risque l’improvisation et qu’il pourrait y avoir l’augmentation des taxes scolaires ou bien des nouveaux frais d’imposition aux contribuables.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser