Actualité locale Par Félix-Antoine Parent |

Les pharmacies de la région demandent aux clients de se faire livrer les médicaments pendant la crise du coronavirus

Pharmacien-1024x683
Temps de lecture
2 min

Les pharmacies
de la région ont adopté des mesures afin de continuer d’offrir leurs services
tout en protégeant leurs employés et leurs clients de la COVID-19.

Les
pharmaciens demandent à leurs clients de profiter du système de livraison et de
faire préparer leurs ordonnances à l’avance. 
Surtout, on exhorte les clients de ne pas magasiner en famille.  Des processus de triage ont également été mis
en place afin d’empêcher les clients qui auraient voyagé ou qui présenteraient
des symptômes de magasiner dans leur commerce.

Toutefois,
la pharmacie Jean Coutu à Maniwaki a décidé de prendre des mesures plus
drastiques. Elle ne permettra plus les achats non essentiels, mais continuera
d’offrir le service pour les médicaments qu’ils soient prescrits ou en vente
libre.

Cette mesure
vise à éviter les déplacements et la contamination dans le magasin.  Il s’agit d’une décision qui émane du
pharmacien-propriétaire.

Voici
Martine Grondin, pharmacienne à la pharmacie Jean Coutu qui explique la raison
derrière la décision.



Mme Grondin fait savoir que les prescriptions peuvent être soumises par téléphone, par le dossier santé sur internet via une photo ou en personne. Toutefois, les versions originales devront être remises aux pharmaciens.

Par ailleurs, l’Ordre des pharmaciens a également émis un avis à ces
membres afin que le service de médicament soit offert  pour une durée de 30 jours sauf pour  de rares exceptions, et selon le jugement du
pharmacien.

Cette nouvelle consigne vise à permettre aux patients, spécialement ceux qui sont plus vulnérables d’avoir accès à leurs médicaments. Mme Grondin explique que cette directive se veut un moyen de prévenir une éventuelle pénurie de médicaments.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser