Actualité locale Par Félix-Antoine Parent |

Les fidèles de la région invités à se prononcer par rapport à l’avenir du diocèse de Mont-Laurier

photo_bouchette
Temps de lecture
3 min

Il y a
quelques années, le conseil des prêtres de Mont-Laurier s’était montré favorable
à entreprendre une étude portant sur l’avenir du diocèse dans un contexte de
grands changements au niveau démographiques et religieux. Après quelques discussions,
le dossier a été mis sur la glace.

Cependant,
la question est revenue dans les discussions, l’an dernier, lors du départ à la
retraire de l’évêque de Mont-Laurier, Mgr Lortie. À ce moment, Mgr Durocher, l’évêque
du diocèse de Gatineau, a été nommé à titre d’administrateur apostolique du
diocèse et a reçu le mandat de se pencher sur l’avenir du diocèse de
Mont-Laurier.

Dans ce contexte,
des consultations seront menées auprès des fidèles de la région, vendredi et
samedi, afin de sonder leur intérêt à réaménager le diocèse de Mont-Laurier dans
le but de rattacher les paroisses qui le composent aux diocèses limitrophes,
soit celui de Gatineau et de St-Jérôme. Selon le scénario envisagé, les
paroisses situées dans la Vallée-de-la-Gatineau seraient fusionnées avec
Gatineau alors que celles situées dans les Laurentides seraient incorporées au diocèse
de St-Jérôme.

Selon, Sylvain
Desrosiers, prêtre à la paroisse de l’Assomption-de-Marie de Maniwaki, et Mario
Thibault, prêtre à la Paroisse SteMarie-de-l’incarnation, la meilleure option demeure le
Statu Quo, pour le moment. De son propre aveu, l’abbé Desrosiers estime qu’une
fusion des paroisses de la région avec Gatineau contribuerait à la dévitalisation
de la Vallée-de-la-Gatineau. De plus, il ne voit pas l’urgence d’agir dans ce
dossier. Voici ses propos :



L’un des
arguments avancés en faveur de la dissolution du diocèse porte sur les finances
du diocèse qui ne serait pas viable à long terme. Cependant, l’abbé Desrosiers
est plutôt d’avis que la présence de l’œuvre des vocations et de l’œuvre
du séminaire représente un atout indéniable pour le diocèse de Mont-Laurier, en
comparaison avec celui de Gatineau :



Ce dernier
invite fortement les croyants de la région à prendre part aux consultations qui
auront lieu dans les prochains jours afin de faire part de leur vision et de leurs
préoccupations sur le sujet. Une première consultation se tiendra vendredi de
18h30 à 21h au sous-sol de l’église La Visitation de Gracefield. Une rencontre
en anglais aura lieu samedi avant-midi au sous-sol de l’église Saint-Patrick à
Maniwaki et une autre séance, en français, est prévue en après-midi à la salle
du Christ-Roi, toujours à Maniwaki.

L’évêque de Gatineau, Mgr Durocher, souhaite qu’une décision soit arrêtée d’ici le printemps prochain.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser