Actualité locale Par Louis-André Jalbert |

Les commentaires du ministre Pierre Dufour en lien avec les barrages routiers dans la réserve faunique La Vérendrye

1200px-Forêts,_Faune_et_Parcs_Québec.svg
Temps de lecture
2 min

Depuis le 14 septembre dernier, les communautés anichinabées de Lac-Barrière et de Kitigan Zibi ont mis en place des barrages routiers aux différentes entrées de la réserve faunique La Vérendrye, empêchant du même coup les Québécois de pratiquer la chasse sportive sur le territoire.

Voilà le résultat d’un conflit qui ne date pas d’hier. Alors que la tension est à son comble, l’équipe de CHGA s’est entretenue avec Pierre Dufour, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, responsable de l’Abitibi-Témiscamingue Est et du Nord du Québec.

Selon ce dernier, son Ministère a tout fait en son pouvoir afin de trouver un terrain d’entente avec les communautés anichinabées de Lac-Barrière. Après avoir mené une étude aérienne en collaboration avec le conseil tribal, le MFFP a mis en place diverses mesures, dont la diminution de 30% des permis de chasses à l’orignal, 50% des permis pour les femelles, en plus d’avoir réduit 9,5% du territoire de la réserve faunique.

Toutefois, M. Dufour perçoit un manque de collaboration du côté des communautés anichinabées de Lac-Barrière

D’ailleurs, les données statistiques recueillies lors de cette étude prouvent, selon le MFFP, que la chasse sportive ne représente que 4% des orignaux abattus pour une année de chasse complète :

De plus, le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs dit comprendre et respecter les droits fondamentaux des communautés anichinabées, tout en mentionnant que le droit de chasser est, lui aussi, un droit fondamental québécois :

Le Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs spécifie qu’il est prêt à retourner à la table de négociations et déplore que la situation en soit arrivée à ce point-ci.

Écoutez l’entrevue complète réalisée avec le ministre Pierre Dufour

Autres actualités qui pourraient vous intéresser