Actualité locale Par Louis-André Jalbert |

Le plan de déconfinement débute dans la Vallée-de-la-Gatineau

Rassemblement
Temps de lecture
2 min

Attendu par plusieurs, le gouvernement du Québec a dévoilé son plan de déconfinement, qui prévoit un allégement des mesures sanitaires au courant des prochaines semaines.

En ce qui concerne la Vallée-de-la-Gatineau, à compter du 28 mai, les rassemblements extérieurs privés seront autorisés pour 8 personnes de différentes ou les occupants deux résidences différentes. Les déplacements entre régions seront également permis et le couvre-feu sera levé.

Les restaurateurs pourront ouvrir leurs terrasses pour y accueillir deux personnes par table. Martin St-Jacques, propriétaire du Resto pub le Rabaska, commente :

Lundi le 31 mai, la grande majorité des régions passera à la zone d’alerte orange, ce qui indique que les élèves du secondaire 3, 4 et 5 pourront retourner en classe à temps plein. Par ailleurs, l’ouverture complète des restaurants est prévue à cette date.

La deuxième étape du déconfinement débutera le 11 juin. À ce moment, les groupes de 25 personnes seront autorisés à effectuer un sport extérieur supervisé. De plus, les bars pourront accueillir également sur leur terrasse, deux adultes par table.

Toutefois, certaines mesures pourraient être allégées plus rapidement, alors que, d’ici le 14 juin, la plupart des régions passeront au jaune, ce qui indique le retour des sports d’équipes à l’extérieur, l’ouverture des bars et des rassemblements plus permissifs.

Dès le 25 juin, tous les Québécois ayant reçu deux doses d’un vaccin contre la COVID-19 pourront se côtoyer sans masque et sans distanciation. Ce sera également l’ouverture des camps de jours et des festivals.

Finalement, le 28 juin, la majorité des régions passera au vert. Un total de 10 personnes provenant de 3 différentes résidences pourra se rassembler à l’intérieur des maisons. Les sports d’équipes seront permis à l’intérieur. Voici les propos de la préfète de la MRC Vallée-de-la-Gatineau, Chantal Lamarche :

Par ailleurs, d’ici la fin du mois d’août, Québec souhaite que 70 % des Québécois âgés de douze ans et plus aient reçu leur deuxième dose du vaccin contre la COVID-19. Les universités et les Cégeps pourront accueillir les élèves en présentiels, notamment.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser