Actualité locale Par Louis-André Jalbert |

Le MFFP déplore ne pas avoir reçu la contre-proposition des communautés anichinabées

1200px-Forêts,_Faune_et_Parcs_Québec.svg
Temps de lecture
2 min

Dans la matinée de mercredi, le service des nouvelles de CHGA apprenait que les communautés anichinabées avaient déposé une contre-proposition au gouvernement du Québec.

Une nouvelle qui déçoit le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, puisque la lettre, datée du 5 octobre, fut adressée à la vice-première ministre du Québec et ministre de la Sécurité Publique, Geneviève Guilbault.

Responsable des négociations depuis le début des pourparlers entre le gouvernement et les communautés de Lac-Barrière et de Kitigan Zibi, le MFFP considère que sa proposition, portée par le ministre Dufour, répondait justement aux revendications et aux pistes soulevées en proposant, entre autres, la mise en place de mécanismes visant le partage de donnée scientifique et de connaissances.

Le MFFP déplore également la présence de nombreux faits erronés dans la lettre de contre-proposition comme, par exemple, le retrait du ministre Dufour comme responsable du dossier.

D’ailleurs, le gouvernement du Québec réitère sa volonté de mettre fin au conflit et assure qu’il continuera de mettre la pression nécessaire afin d’y parvenir.

Rappelons que dans un article intitulé « Barrages dans La Vérendrye : Pierre Dufour passe le flambeau », publié le 2 octobre 2020, TVA Abitibi-Témiscamingue affirmait que Pierre Dufour, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, ne poursuivrait pas les négociations avec les communautés anichinabées. Après vérifications, cette information est totalement fausse.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser