Actualité locale Par Félix-Antoine Parent |

Le libéral André Fortin dénonce la restructuration à la SOPFEU

SOPFEU 3
Temps de lecture
2 min

La restructuration en cours à la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) continue de susciter la grogne en Outaouais. Après les élus et plusieurs acteurs de la Vallée-de-la-Gatineau, c’est au tour du député de Pontiac et leader parlementaire de l’opposition officielle à l’Assemblée nationale, André Fortin, de dénoncer la réorganisation.

En plus des conséquences sur les emplois, sur le développement économique régional et pour l’expertise développée au fils du temps à la base de Maniwaki, André Fortin craint que cette restructuration engendre des conséquences sur la protection du territoire en cas de feu de forêt. Voici ses propos :

Le député de Pontiac appuie les élus de la Vallée-de-la-Gatineau dans leurs démarches. D’ailleurs, André Fortin n’a pas hésité à interpeller le député de Gatineau, Robert Bussière, et le ministre responsable de l’Outaouais, Mathieu Lacombe, afin qu’ils interviennent pour empêcher que la restructuration n’aille de l’avant :

Le comité d’urgence sur lequel siège plusieurs acteurs de la Vallée-de-la-Gatineau dont la préfète, Chantal Lamarche, la mairesse de Maniwaki, Francine Fortin, la présidente de la Chambre de commerce, Agathe St-Amour, et le président de la Régie intermunicipale de l’aéroport de Maniwaki, Denis Bonhomme, doit se rencontrer, cet avant-midi, afin de discuter des prochaines actions à entreprendre dans ce dossier.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser