Actualité locale Par Louis-André Jalbert |

Le dossier de l’Internet haute vitesse s’invite dans les discussions du conseil de Maniwaki

Internet rural
Temps de lecture
2 min

Lundi soir, un citoyen de Maniwaki a profité de la séance du conseil de la Ville pour adresser une question aux conseillers en lien avec l’Internet haute vitesse.

L’homme d’affaires Denis Gendron a demandé ce que la ville avait fait afin de faire progresser le dossier et a demandé à connaître le plan d’action qui était en place pour améliorer le service Internet offert dans la région.

D’entrée de jeu, la mairesse Fortin a tenu à mentionner qu’un comité sur lequel siège le député William Amos avait été formé et que des négociations étaient présentement en cours avec le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes afin de retirer à l’entreprise Bell son contrôle sur les poteaux de bois. Comme l’explique Francine Fortin, il semble que ce monopole nuise au déploiement du service Internet haute vitesse :

De plus, la mairesse Fortin a mentionné que l’entreprise Bell avait indiqué au gouvernement fédéral avoir branché tous les foyers de la région, ce qui est complètement faux, comme elle l’a affirmé en séance, lundi soir :

Rappelons que la semaine dernière, le gouvernement du Canada a annoncé qu’il bonifiait de 750 millions de dollars le Fonds pour la large bande universelle afin de brancher 98% des foyers à travers le pays à Internet haute vitesse.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser