Actualité locale Par Félix-Antoine Parent |

L’ASEC Vallée-de-la-Gatineau dénonce certains aspects du projet de loi 61

Projet-de-loi-61
Temps de lecture
2 min

Les critiques à l’égard du projet de loi 61 du gouvernement du Québec fusent de toutes parts. Plusieurs associations, regroupements et organisations ont joint leur voix à celle des partis d’opposition à l’Assemblée nationale qui demandent à ce que le projet de loi ne soit pas adopté dans sa forme actuelle.

L’Association de solidarité et d’entraide communautaire de la Vallée-de-la-Gatineau n’a pas hésité à dénoncer plusieurs éléments contenus dans le document qui, selon elle, brime les droits individuels et collectifs des Québécois. Bien qu’elle soit en faveur d’une reprise de l’économie, Maude Lafrenière, coordonnatrice à l’ASEC, estime que le gouvernement pourrait mettre en oeuvre d’autres moyens pour y arriver :


Infos CHGA · Maude Lafrenière

Selon Radio-Canada, le gouvernement du Québec aurait l’intention d’apporter certains changements à son projet de loi suite aux nombreuses critiques qu’il a essuyées dans les derniers jours. Des modifications seraient apportées aux aspects touchant au volet environnemental.

Des amendements seront aussi apportés à l’article 50 dans lequel le gouvernement s’octroie plusieurs pouvoirs discrétionnaires.

Le député de Gatineau, Robert Bussière, a refusé de répondre aux questions de CHGA FM, préférant attendre que son gouvernement ait adopté le projet de loi.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser