Actualité locale Par Natacha Desjardins |

L’Alliance Autochtone du Québec souhaite faire reconnaître le droit de ses membres

Gérard-Coulombe-alliance-autochtone-du-québec-199x300
Temps de lecture
1 min

Des représentants de
l’Alliance Autochtone du Québec seront du côté de la vieille capitale afin
d’être appelés à témoigner dans un procès qui débutera le 30 mars prochain au
Palais de justice de Québec.

Il sera question de la résolution de l’Assemblée nationale du Québec de mars 1985 sur la reconnaissance des droits des Autochtones.

Avec cette revendication constitutionnelle, l’Alliance souhaite négocier les droits des membres comme le souligne le Président-Grand chef de l’Alliance Autochtone du Québec, Gérard Coulombe :



Le sujet a été abordé
lors de la séance d’information qui a été organisée après l’assemblée générale
extraordinaire de l’Alliance Autochtone du Québec tenue à Trois-Rivières. 



Au cours des prochains mois, l’Alliance Autochtone du Québec continuera les négociations dans le dossier de l’arrêt Daniels par l’entremise de leur représentant national et le congrès des peuples autochtones du Canada à la suite de la signature de l’accord en décembre 2018.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser