LGV – Hubert Auto
LGV – Rialdo
LGV – Metro Gracefield
LGV – Garage McConnery

La route Maniwaki-Témiscamingue : un dossier qui pourrait enfin voir le jour

La MRC de la Vallée-de-la-Gatineau travaille depuis plusieurs mois sur la concrétisation du dossier de la route Maniwaki-Témiscamingue dans la Vallée-de-la-Gatineau.

Après plus d’une trentaine d’années d’attentes, la première pelletée de terre pourrait avoir lieu en 2021 si le projet se déroule sans trop d’embûches au niveau environnemental. Cette nouvelle route viendrait régler de façon sécuritaire l’enjeu du transport forestier dans la région et de  contourner les municipalités de Montcerf-Lytton et d’Egan-Sud.

Le projet inclut la construction d’un nouveau pont sur la rivière de l’Aigle, la construction d’environ 3 kilomètres de route pour prolonger le chemin de l’Aigle vers la route 105 et la construction d’une intersection sécuritaire sur la route 105 à Egan-Sud.

Le tracé privilégié serait dans la municipalité d’Egan-Sud et seulement 4 propriétaires terriens sont concernés. Ceux-ci ont d’ailleurs été rencontrés comme l’a confirmé la préfète de la MRC VG, Chantal Lamarche, lors d’une entrevue dans l’émission « Studio 158 en direct » :

Le coût total du projet de cette route est estimé à 8,3 M$. À présent, 75 % du financement a déjà été identifié, en provenance de différentes sources. La MRC a d’ailleurs conclu un projet d’entente avec le ministère des Transports du Québec pour la gestion du projet de route.

La MRC souhaite réaliser les premières études de faisabilité durant l’été 2019 le long du tracé retenu et le début des travaux est envisagé pour 2021. Notons également que la route Maniwaki-Témiscamingue pourrait également générer de potentiels bénéfices économiques pour la Vallée-de-la-Gatineau.

Lire également

Bris d’aqueduc sur la rue Commerciale à Maniwaki

En début de soirée samedi, un bris d’aqueduc a provoqué une interruption en eau sur …

MRCVG