Actualité locale Par Félix-Antoine Parent |

La présence de villégiateurs inquiète dans la région en ces temps de confinement

grand-lac-rond-image
Temps de lecture
2 min

Des
résidents et des élus de la Vallée-de-la-Gatineau, mais également d’ailleurs en
Outaouais, s’inquiètent de la présence de villégiateurs ontariens de la région.

C’est le cas de la préfète de la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau, Chantal Lamarche, qui craint que les villégiateurs puissent potentiellement propager la Covid-19 dans la région, qui ne compte présentement aucun cas.

Si la MRC
compte environ 20 000 résidents permanents, ce chiffre augmente à près de
35 000 en prenant en compte les nombreux villégiateurs à la recherche d’un
petit coin de paradis loin des grandes villes. Ce qui inquiète davantage les
élus de l’Outaouais est le fait que les consignes gouvernementales mises en
place pour enrayer la pandémie ne sont pas les mêmes d’une province à l’autre,
ce qui pourrait augmenter le risque de propagation de la COVID-19 dans la
région.

D’ailleurs, des préfets de l’Outaouais demandent au gouvernement d’interdir les déplacements non essentiels entre l’Ontario et le Québec. Jusqu’à présent, le premier ministre du Québec ne semble pas être prêt à fermer la frontière entre les deux provinces considérant que la région d’Ottawa-Gatineau forme en quelque sorte une grande communauté, selon François Legault.

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin devrait aborder la question de la présence de villégiateurs ontariens dans la région, aujourd’hui.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser