Actualité locale Par Félix-Antoine Parent |

La préfète Lamarche réitère l’importance des points de contrôle

Chantal-Lamarche-et-Danille-McCann-715x1024-1551465519
Temps de lecture
2 min

La préfète
de la Vallée-de-la-Gatineau n’a pas hésité à défendre la décision du
gouvernement du Québec d’instaurer des points de contrôle aux frontières de l’Outaouais
et de l’Ontario alors qu’un conseiller d’Ottawa juge que cette mesure n’a pas
sa place.

Hier, le
journal Le Droit rapportait que le conseiller de Rideau-Vanier, Mathieu Fleury,
voyait les points de contrôle aux frontières comme un stress inutile. Il est
aussi d’avis que l’impact que cette mesure aura dans certaines petites régions
du Québec ne vaut les conséquences qu’elle engendre pour ses concitoyens. Le
conseiller Fleury estime que la majorité des résidents de l’Ontario ont compris
l’importance d’éviter les déplacements inutiles.

Cette position n’a pas manqué de faire réagir la préfète de la Vallée-de-la-Gatineau. Chantal Lamarche estime qu’il s’agissait de la bonne décision à prendre compte tenu du nombre élevé de villégiateurs qui continuaient de se rendre dans leur résidence secondaire :



D’ailleurs la préfète Lamarche a réitéré l’importance des villégiateurs pour l’économie régionale. Cependant, elle est d’avis que dans le contexte actuel, ils peuvent représenter un danger de contagion supplémentaire pour les résidents de la Vallée-de-la-Gatineau.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser