Actualité locale Par Félix-Antoine Parent |

La préfète Lamarche dresse le bilan de son tout premier mandat

Chantal Lamarche
Temps de lecture
2 min

La préfète de la Vallée-de-la-Gatineau est en voie de compléter son premier mandat, une aventure qui aura été marquée par une inondation majeure et une pandémie mondiale. Malgré tout, celle qui sollicitera un deuxième mandat en novembre prochain se dit fière des réalisations accomplies au cours des 4 dernières années et estime avoir entrepris davantage de dossiers qu’elle l’aurait imaginé au lendemain de son élection.

Dans un document paru cette semaine, Chantal Lamarche, dresse la liste des accomplissements qu’elle a réalisés avec l’aide du conseil des maires depuis novembre 2017. Dans un premier temps, son rôle de préfète l’a emmenée à siéger au sein de plusieurs organisations, dont le conseil d’administration et le Comité exécutif de la Fédération québécoise des municipalités. Elle a également occupé la présidence de la Table de développement social de la Vallée-de-la-Gatineau et de la Conférence des préfets de l’Outaouais.

Dans les dernières années, elle a consacré de nombreuses heures de travail à la recherche de solutions pour aider l’industrie forestière en Outaouais et pour offrir plus de service de santé aux résidents de la région. Différentes actions telles que la construction du kiosque touristique à Gracefield ont également été réalisées pour développer le secteur touristique et agroalimentaire de la Vallée-de-la-Gatineau, notamment.

Plus récemment, Chantal Lamarche a été au front dans le dossier de la SOPFEU dans le but de conserver une direction régionale à la base de Maniwaki.

La création du centre de compostage, la finalisation du schéma d’aménagement et de développement et la poursuite de la route Maniwaki-Témiscamingue figurent également parmi les réalisations de la préfète et du conseil des maires au cours du plus récent mandat.

À l’exception de la préfète sortante, personne n’a annoncé publiquement son désir de briguer un mandat à la préfecture de la Vallée-de-la-Gatineau.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser