Actualité locale Par Félix-Antoine Parent |

La Note verte toujours à la recherche de financement récurant pour assurer ses activités

La-Note-verte-1024x704
Temps de lecture
1 min

Depuis les dernières années, la maison d’édition et l’école de musique, La Note verte tente de trouver du financement récurant afin d’assurer son offre de service sur le territoire de la Vallée-de-la-Gatineau.

Après plusieurs démarches infructueuses, l’organisme craint de ne pas pouvoir poursuivre ses activités encore bien longtemps, une situation que déplorent les responsables de la Note verte. De son propre aveu, la présidente du conseil d’administration estime la situation financière est précaire et que sans un support financier récurant, l’organisme pourrait devoir fermer ses portes d’ici un an et demi. Madeleine Lefebvre explique :


Infos CHGA · Madeleine Lefebvre

Les responsables de l’organisme tenteront de miser sur le fait que la Note verte est désormais la seule maison d’édition en Outaouais, suite à la fermeture de la maison d’édition Vent d’Ouest, en avril dernier, pour obtenir le financement nécessaire à la poursuite de leurs activités :


Infos CHGA · Madeleine Lefebvre 2

Notons que la Note verte planche présentement sur deux projets d’édition, soit un livre pour enfant et un recueil de poésie.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser