Actualité locale Par Simon Deschamps |

La CSN lance une campagne pour améliorer les conditions de travail des préposés aux bénéficiaires

nurse-in-a-nursing-home-P4G8XH6-1024x683
Temps de lecture
2 min

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) s’inquiète des conditions de travail des préposés aux bénéficiaires qui exercent sous pression dans les établissements de santé en Outaouais.  Dans ce contexte, l’organisation syndicale a lancé une campagne pour réunir des appuis régionaux afin de soutenir leur revendication alors qu’il y a présentement une négociation avec le gouvernement du Québec pour rehausser les salaires et améliorer les conditions de travail.

Le Syndicat affirme que les primes de  4 % à 8 % au personnel qui combat la COVID-19 au quotidien sont insuffisantes et inéquitables. Pour un préposé aux bénéficiaires au sommet de l’échelle salariale, cette prime représente 1,79 $ de l’heure, ce qui ne permet même pas d’atteindre une rémunération à 25 $.

La présidente du Syndicat des travailleurs et travailleuses de la santé, Josée McMillan, espère que les salaires pourraient concurrencer ceux offerts dans les milieux privés pour faciliter le recrutement dans le réseau de la santé.


Infos CHGA · Josée McMillan

Selon les données du Syndicat, 197 postes de préposé aux bénéficiaires sont non pourvus en Outaouais. Si le Syndicat n’a pas le portrait de la situation par secteur, la Vallée-de-la-Gatineau n’est pas épargnée comme le mentionne Mme McMillan.


Infos CHGA · Josée McMillan 2

Par ailleurs, le Syndicat a profité de sa conférence de presse tenue lundi matin pour réitérer les inquiétudes de ses membres par rapport à l’équipement de protection en temps de pandémie.  La CSN réclame de l’employeur qu’il fournisse et qu’il entretienne les uniformes du personnel particulièrement exposé au risque de contamination.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser