Actualité locale Par Marc Beaudoin |

La COVID-19 a été un couteau à double tranchant pour les producteurs de la région

UPA-Outaouais-Laurentides-logo-1024x256
Temps de lecture
2 min

La semaine dernière avait lieu l’assemblée générale annuelle de la Fédération UPA Outaouais-Laurentides, l’organisation syndicale qui représente les entreprises agricoles des MRC situées sur différents territoires, dont celui de l’Outaouais.

Le bilan de l’année est quand même satisfaisant pour la Fédération, puisque le début de l’année était sec, mais les pluies de fin de saison ont permis une récolte normale. Le plus gros impact de la pandémie, qui est apparu en mars dernier, s’est fait ressentir principalement sur l’embauche de travailleur étranger. Écoutons les propos de Stéphane Alary, président de la Fédération :

Les producteurs ont dû se réinventer et adhérer au télétravail. Pour Stéphane Alary, la pandémie a permis de développer le marché par la voie électronique, mais dans certaines régions le service Internet n’est pas optimal, c’est un dossier qui doit être considéré :

Le mouvement Mangeons local plus que jamais, qui a vu le jour au printemps, avec le lancement d’une application mobile qui donne accès à un répertoire sur les points de vente de produits régionaux a grandement favorisé les producteurs d’ici.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser