Actualité locale Par Félix-Antoine Parent |

La Commission municipale du Québec suspend le maire de Bouchette 45 jours

Gilles Bastien - maire de Bouchette
Temps de lecture
2 min

Le maire de Bouchette est présentement suspendu de ses fonctions pour avoir commis des manquements au Code d’éthique et de déontologie des élus de la Municipalité.

Dans une décision rendue le 11 janvier dernier, la Commission municipale du Québec suspend Gilles Bastien pour 45 jours à compter du 12 janvier, et ce, sans rémunération. On y apprend que le maire Bastien a plaidé coupable aux fautes qui lui étaient reprochées, soit d’avoir vendu du sable provenant de sa sablière à l’entrepreneur responsable de l’entretien hivernal des chemins de la municipalité, Roland Patry Excavation, sans avoir divulgué son intérêt indirect. Les manquements qu’il a commis se sont produits entre le 5 novembre 2017 et le 15 avril 2019. Le maire Bastien a accepté de commenter sa suspension. Voici ses propos :

Le fait que le maire Bastien ait collaboré à l’enquête, qu’il ait signé un plaidoyer de culpabilité, qu’il soutient avoir agi de bonne foi et qu’il n’ait pas d’antécédent déontologique a été pris en compte dans le jugement.

Notons que Gilles Bastien s’est engagé à payer personnellement les honoraires de l’avocat qui l’a représenté dans cette affaire.

Rappelons que le conseiller de Bouchette, Pascal Saumure, a été suspendu sans solde durant 60 jours pour avoir commis un manquement similaire à celui du maire Bastien, soit d’avoir eu un intérêt indirect dans un contrat octroyé par la municipalité.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser