Actualité locale Par Marc Beaudoin |

La Chambre de commerce de Maniwaki et la Vallée-de-la-Gatineau met un bémol sur une hausse du salaire minimum à 18 $ de l’heure

Argent
Temps de lecture
2 min

Le débat sur la hausse du salaire minimum est de nouveau abordé. La Fédération des travailleurs du Québec (FTQ) réclame une augmentation à 18 $ de l’heure. De son côté, le président de Cogéco, Louis Audet, défend l’idée d’une augmentation à 20 $ de l’heure. Cette idée est également approuvée par le chef du Nouveau Parti démocrate (NPD), Jagmeet Singh.

Depuis le 1er mai 2021, le salaire minimum est à 13,50 $ de l’heure. Pour atteindre 18 $ de l’heure, une augmentation de 5 $ de l’heure s’impose. Mike McConnery, président de la Chambre de commerce de Maniwaki et la Vallée-de-la-Gatineau, mentionne qu’une hausse aussi drastique pourrait avoir des répercussions sur les entreprises de la Vallée-de-la-Gatineau et pour les consommateurs :

Même si la pandémie de la COVID-19 aura contribué à créer la pénurie de main-d’œuvre, selon Mike McConnery, une augmentation élevée du salaire minimum n’est pas une solution miracle pour atténuer cette pénurie. Il mentionne qu’une autre réalité est bien présente, voici ses explications :

Pour éviter ce débat discrétionnaire chaque printemps, le ministre des Finances, Éric Girard, mentionne que la règle du 50 % du salaire horaire moyen a été mise en place par le gouvernement provincial, pour permettre une hausse adéquate du salaire minimum.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser