Actualité locale Par Louis-André Jalbert |

Internet haute vitesse : Les petites entreprises régionales pourraient être la solution

internet-1024x576
Temps de lecture
2 min

Lorsqu’il est question d’Internet haute vitesse, les consommateurs ont tendance à se diriger vers les grands fournisseurs, tout comme nos représentants politiques

Pourtant, plusieurs petites entreprises locales tentent de se faire valoir en offrant des technologies innovantes à des prix beaucoup plus raisonnables.

C’est le cas de l’entreprise Systèmes Byzantines, qui tente de se frayer un chemin dans le monde de l’Internet depuis 2017. Cette petite entreprise peut fournir de l’internet pouvant aller jusqu’à une vitesse de 50 Mb/s en installant une tour branchée sur la fibre optique. Lorsque la tour est disposée au bon endroit, à 150 pieds de hauteur, elle peut couvrir un territoire de 20 à 30 kilomètres. Le coût d’installation de ces tours ne serait que de 10 000 à 20 000$.

Bref, il est possible d’avoir de l’Internet haute vitesse sur le territoire sans installer de la fibre optique.

Écoutons Paul Castonguay, président de Systèmes Byzantines, qui juge que l’obstination de nos dirigeants freine la croissance de notre région :

Paul Castonguay est conscient que la croissance de son entreprise pourrait devenir un danger pour les plus grandes. D’ailleurs, ce dernier croit qu’il pourrait installer de l’Internet haute vitesse d’ici 2022 dans la Vallée-de-la-Gatineau pour une fraction du budget que demande le projet Picanoc. On l’écoute :

En 2017, Systèmes Byzantines ont installés de l’internet haute vitesse à travers Ferme-Neuve pour un coût total de 10 000$. Déjà disponible à Grand-Remous, le service sera offert en janvier 2021 aux résidents de Messines et de Blue Sea, où le réseau est défaillant à plusieurs endroits. Ce sera un excellent test pour l’entreprise qui devra prouver les capacités de son réseau.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser