Actualité locale Par Félix-Antoine Parent |

Industrie forestière : déception en 2020, espoir en 2021

industrie forestière
Temps de lecture
2 min

À l’occasion de la traditionnelle entrevue de fin d’année réalisée avec la préfète de la Vallée-de-la-Gatineau, Chantal Lamarche s’est dite déçue que les travaux réalisés en 2020 par le Comité de liaison de la Cellule d’intervention sur la vitalité de l’industrie forestière n’aient pas encore porté leurs fruits.

Lors d’une sortie médiatique au début du mois, les membres du comité de liaison en étaient venus à la conclusion que le problème se situait au niveau de la haute direction du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec. Comme le mentionne la préfète et présidente de la Cellule d’intervention, Chantal Lamarche, le régime forestier en vigueur au Québec n’est pas adapté à la réalité de l’Outaouais :

Le député de Gatineau assure être pleinement conscient des défis particuliers auxquels est confrontée l’industrie forestière en Outaouais et dans les Laurentides. Robert Bussière mentionne qu’un projet pilote sera mis sur pied prochainement dans ces deux régions afin d’améliorer la planification des opérations forestière :

Le député de Gatineau assure que le rapport déposé au début décembre par le Comité de liaison de la Cellule d’intervention sur la vitalité de l’industrie forestière est en cours d’analyse au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs. D’ailleurs, sans pouvoir l’assurer, le député Bussière se dit convaincu que son gouvernement continuera de subventionner l’industrie forestière en Outaouais en 2021, au besoin.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser