Actualité locale Par Louis-André Jalbert |

Incertitude chez les cabanes à sucre de la Vallée-de-la-Gatineau

sirop-erable-1024x768
Temps de lecture
1 min

Le soulagement a rapidement fait place à l’incertitude pour les cabanes à sucre de la Vallée-de-la-Gatineau.

À la suite de l’annonce du gouvernement du Québec, permettant la réouverture des salles à manger en Outaouais, plusieurs acériculteurs se posent de sérieuses questions quant à la rentabilité de recevoir des clients avec des mesures sanitaires restrictives.

Sylvain Fortier, propriétaire de la cabane à sucre La Coulée, confirme que plusieurs détails doivent être peaufinés avant l’ouverture de son entreprise :

Sylvain Fortier souhaite accueillir 50 % de sa clientèle. Autrement, la fermeture de sa salle à manger pourrait être considérée :

Tout comme les restaurants, les cabanes à sucre pourront accueillir une limite de deux adultes par table, accompagnés de leurs enfants d’âge mineur, avec tenue de registre et preuve de résidence de la région.

Mentionnons que l’érablière J.B Caron de Gracefield ne compte pas ouvrir ses portes au public pour la saison des sucres en raison des mesures sanitaires. L’entreprise optera pour une formule de repas à emporter.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser