CHGA Membre

Gracefield demande la levée d’un moratoire

Le conseil de la ville de Gracefield a envoyé une demande au ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles du Québec (MERN) concernant la vente de terrains qui sont situés sur les terres publiques intramunicipales, c’est-à-dire des terres de la Couronne à l’intérieur des limites géographiques d’une municipalité. Il s’agit souvent de très petites parcelles de terrain qui sont même parfois enclavées et bordées par du territoire privé.

Québec a décidé, dans les dernières années, que les TPI n’étaient plus à vendre, alors qu’il était coutume de voir ces terrains être vendus à des propriétaires désireux d’agrandir leur domaine ou de mettre en valeur les ressources qui s’y trouvaient.

C’est la levée du moratoire sur la vente de TPI que les élus de Gracefield souhaitent. La raison est fort simple, la ville aimerait vendre des terrains en bordure du lac des Trente-et-Un-Milles, ce qui ferait entrer de l’argent neuf dans les coffres municipaux. Le maire Réal Rochon commente :

Une rencontre avec le nouveau député de Gatineau, Robert Bussière, était prévue peu avant la période des Fêtes. Des détails concernant cette demande seront sûrement divulgués lors d’une assemblée publique à venir.

Lire également

Vers l’achat d’un bâtiment en copropriété pour Jeunesse sans frontière et la Maison de la Famille

En plus d’être engagée dans un projet de construction neuve à Maniwaki, la Maison de …

MRCVG