Actualité locale Par Simon Deschamps |

Fermeture temporaire du service d’obstétrique à Shawville : le député Fortin craint que la situation de Maniwaki se reproduise

freestocks-ux53SGpRAHU-unsplash-scaled-e1582573466442-1024x868
Temps de lecture
2 min

Le Centre
intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais a annoncé vendredi que
le service d’obstétrique de l’hôpital de Shawville sera fermé pour six mois.

Par cette
mesure, le CISSS de l’Outaouais veut rebâtir une équipe d’infirmières et de
médecins accoucheurs pour permettre aux femmes d’accoucher dans un
environnement stable, sans bris de service.

Le député
de Pontiac et porte-parole de l’opposition officielle en matière de santé,
André Fortin, s’est dit furieux et craint que le service d’obstétrique soit
fermé au-delà des délais annoncés, comme ce fut le cas à Maniwaki il y a une
quinzaine d’années.

M. Fortin
croit que l’on doit rétablir les services d’obstétrique au lieu de les fermer.
L’arrêt de service temporaire à Shawville lui donne peu d’espoir quant au
rétablissement de ce département dans la Vallée-de-la-Gatineau à court ou moyen
terme.  Voici ses propos.



Il s’est
dit ouvert à travailler avec les gens de la Vallée-de-la-Gatineau pour un
rétablissement du service à Maniwaki, bien qu’il se concentre principalement
sur le retour de l’obstétrique à Shawville. 

Dans une réponse écrite le CISSS de l’Outaouais indique que le retour du service d’obstétrique à Maniwaki «n’est toujours pas envisagé et que la pause du service d’obstétrique dans le Pontiac reste une situation temporaire ». Rappelons qu’en novembre dernier, la PDG du CISSS, Josée Filion, précisait sur les ondes de CHGA que son organisation planche à régler les problèmes de main-d’œuvre, avant de mettre le rétablissement du service d’obstétrique sur la table à dessin.

Autres actualités qui pourraient vous intéresser